Fin de la classe de mer : les enfants sont bien rentrés chez eux

Fin de la classe de mer : les enfants sont bien rentrés chez eux
Lundi 14/08/2017 :: Communiqué

Samedi 12 août en début d'après-midi, le car ramenant les enfants chez eux quittait Tivat, laissant les deux Français de l'équipe d'encadrement terminer de ranger les lieux.

Regarder le bus franchir le portail et disparaitre au coin de la rue était émouvant et déchirant. Et en même temps, quelle joie et quelle fierté ! En effet, c'est un groupe soudé que nous avons vu partir, soudé par une semaine de vie en commun, de jeux, de visites, de sport... Il ne fait nul doute que certains de ces enfants continueront de communiquer, de se donner des nouvelles, de construire leur amitié, d'une enclave à l'autre, par-dessus les barbelés et la haine qui les entourent.

Ces amitiés les aideront à grandir et à devenir de jeunes adultes forts et solides, qui pourront prendre en main leurs destins, ensemble, en s'entraidant dans les difficultés, en se réjouissant ensemble dans les moments de joie. C'est fondamental et c'est un des objectifs de ces séjours au bord de la mer. Cette année encore, il semble avoir été atteint.


Les enfants les plus âgés ont également pris soin des plus jeunes tout au long du séjour.
Un bel exemple de l'unité qui a régné dans le groupe.

Arnaud Gouillon, directeur de Solidarité Kosovo, ne cachait pas son émotion au moment de ce départ : "Ces sept jours passés à Tivat avec les enfants resteront longtemps dans ma mémoire. Je n'oublierai pas ces jeux, ces rires, ces regards. Mes batteries sont rechargées à bloc et je suis plein d'enthousiasme pour une nouvelle année de travail au service des Serbes du Kosovo", a-t-il publié sur Facebook.

Il remerciait également les enfant pour leur gentillesse et leur générosité pendant tout le séjour. En effet, il serait facile pour un groupe de 42 jeunes enfants de devenir ingérable, et pourtant il n'en est rien. Plusieurs touristes sont venus nous féliciter pour le calme et la politesse des enfants, alors qu'ils avaient passés plusieurs heures à côté de nous sur la plage, par exemple. La visite de l'église Notre-Dame-du-Rocher s'est elle aussi déroulée dans un calme admirable.

Et pourtant, ces enfants ne sont pas éteints ou moroses : leurs rires, leurs chants, leurs cris de joies résonnent encore dans nos oreilles.
Vous l'avez compris, le bilan de cette classe de mer 2017 est entièrement positif, pour nous comme pour les enfants. Nous recevons depuis hier de nombreux messages de parents nous remerciant pour cette joie que leurs enfants ont transmis autour d'eux en arrivant chez eux.

Ces remerciements que nous recevons, ils sont aussi dus à tous ceux qui nous soutiennent, moralement et financièrement : sans eux, rien de tout ça ne serait possible. Merci à eux !