La mairie du XVIIe arrondissement de Paris censure l'exposition de dessins d'enfants serbes du Kosovo

Mercredi 18/02/2009 :: Communiqué

Mme Brigitte Kuster, maire UMP du 17e arrondissement, a annulé  l’exposition de 50 dessins d’enfants du Kosovo organisée par les associations caritatives “Vérité et Justice” et “Solidarité-Kosovo”. L’exposition, dont les dessins avaient été mis en place le 13 février, devait durer du 16 au 28 février. Deux journées de rencontres, les 20 et 21 février, devaient permettre le compte rendu des voyages humanitaires de distribution d’aide sur place aux enfants, et une signature de livres par une quinzaine d’auteurs, comprenant des personnalités comme l’ex-ministre des Affaires étrangères Roland Dumas et le célèbre avocat Jacques Vergès. Les ambassadeurs d’une trentaine de pays avaient été invités au vernissage, et l’exposition avait été annoncée sur un grand nombre de sites internet. Mme Kuster a donné comme raison de son interdiction l’aspect “politique” de la manifestation.

La Mairie en veut pour preuve que l’association « Vérité et Justice » coorganisatrice de l’évènement a osé éditer, en 2003, un livre de Slobodan Milosevic !
Mais quelle est la relation entre l’édition d’un livre il y a plusieurs années et une exposition aujourd’hui de dessins d’enfants, quand bien même ces enfants seraient serbes… ?

Ces dessins montrent les destructions et les massacres auxquels des enfants ont assisté durant le mois de mars 2004, alors que de véritables pogroms ensanglantaient la région. Ils traduisent leurs peurs et leur traumatisme. Rien de politique ici, que de l’humain tourmenté. Mme Kulster, Maire du 17eme arrondissement, a donc pris sous un fallacieux prétexte cette décision inique de censurer la réalité qu’elle ne voulait montrer !

Cette décision confirme une nouvelle fois que la censure s’exerce avec facilité et efficacité dans notre pays, touchant cette fois ci une exposition artistique ! Aujourd’hui en France, un Maire peut censurer sans compte à rendre une exposition de dessins d’enfants !

Nous prions toutes les personnes qui avaient prévu de venir à cette exposition (parfois de province !) de bien vouloir nous excuser. Nous avons eu tort de faire confiance à l’honnêteté et à l'humanité de cette élue.

Arnaud Borella, président de Solidarité Kosovo