Autonomie alimentaire : une nouvelle ferme laitière est en construction à Gracanica

Les travaux d’une nouvelle ferme laitière financée par Solidarité Kosovo ont débuté cet été sur les hauteurs de l’enclave serbe de Gracanica. Elle devrait entrer en fonction en septembre et participera à redonner aux Serbes du Kosovo leur autonomie alimentaire.

Une route serpente, traversant champs, villages et hameaux, puis débouche soudain sur le bord du plateau qui surplombe la ville de Gracanica, au sud de Pristina. On découvre alors la ville, et en son centre le monastère construit par le roi Stefan Milutin en 1321. C’est là, dans la clôture du monastère, qu’en 2012 Solidarité Kosovo a installé son bureau humanitaire. C’est là que chaque hiver les volontaires français de l’association viennent se recueillir un instant devant la plaque commémorative de l’amitié franco-serbe, incrustée à la fin de la Première Guerre mondiale dans un des piliers du choeur.

C’est le long de cette route, sur le plateau, qu’a démarré un nouveau chantier cet été : celui d’une nouvelle ferme laitière financée par Solidarité Kosovo.

L’association a en effet décidé de mettre son expérience acquise au long de plusieurs années et plusieurs chantiers agricoles dans la région de Novo Brdo au service de cette enclave, l’une des plus importantes du Kosovo-Métochie puisqu’elle accueille environ 10 000 Serbes, à Gracanica même et dans les villages alentours. Ce choix s’explique aussi par le fait que l’importante concentration de Serbes dans cette ville et ses alentours mettra cette nouvelle ferme relativement à l’abri des vols et des dégradations.

Des ouvriers venus des enclaves

L’Église orthodoxe serbe du Kosovo-Métochie a mis un de ses terrains à disposition pour la construction de cette ferme. Son bâtiment principal fera 340 mètres carrés et accueillera 30 vaches laitières. Le chantier est géré par un architecte serbe de Kosovska Mitrovica et réalisé par des entreprises serbes, venant principalement de la région de Gracanica mais aussi parfois d’autres enclaves du Kosovo. La préparation du chantier a nécessité la constitution d’un dossier d’une centaine de pages et des dizaines d’heures d’échanges entre l’architecte, l’Évêque du Kosovo-Métochie Monseigneur Théodose et Arnaud Gouillon, Président de Solidarité Kosovo. Le coût total du chantier s’élève à 65 000 euros.

Toute l’équipe de Solidarité Kosovo se réjouit du lancement de ce nouveau chantier d’envergure qui permettra d’améliorer les conditions de vie de nombreuses familles de l’enclave de Gracanica. Nous vous informerons bien entendu de l’avancée des travaux.

Encore merci à tous nos donateurs qui rendent tous ces projets possibles !

Fermer le menu